10 juin 2012

Requiescat in pace

Son nom était choisi avant même sa conception. Lorsque je l'ai vue pour la première fois, elle avait deux jours. Elle tenait dans ma main avec ses deux frères Junior et James. Très vite, elle a montré son petit caractère têtu en s'acharnant pour sortir de leur petit enclos dans un coin de salon : elle essayait de passer en force, mais c'est finalement son petit frère Junior qui a trouvé la brèche, et elle l'a suivi, tandis que James, gros peureux, pleurait d'être abandonné :D

Quand elle a été sevrée, on l'a ramenée chez nous. Elle a exploré l'appartement en ronronnant, puis elle s'est couchée entre nous dans le lit, la tête sur mon oreiller et le corps sous la couette, et elle a dormi là en ronronnant toute la nuit. Par la suite, elle a trouvé d'autres positions plus originales, par exemple sous nos jambes, installée comme dans un tipi sous la couette.

Le premier week-end, elle a voulu nous réveiller à 7 heures du matin. On l'a enfermée dans la salle de bain jusqu'à notre réveil à midi. Elle n'a plus jamais essayé de nous réveiller, mais rassurez-vous, elle ne s'est pas ennuyée : elle a joué à sauter du bord de la baignoire pour planter ses griffes dans ma serviette de bain et se laisser glisser par terre ensuite. Le jeu a dû l'occuper un moment vu l'état de ma serviette !

Elle était très joueuse. Elle adorait qu'on lui lance des boulettes de papier Kinder, qu'elle nous ramenait et posait devant nous, comme un petit chien. A force d'attaquer tout ce qui traînait dans la cuisine, elle a fini par prendre goût à l'ail :D Au début, elle ne voulait manger que du frais : poisson, poulet, ou des steaks hâchés de volaille pour animaux. Comme je ne m'imaginais pas continuer à lui préparer ça matin et soir en commençant à bosser, on ne lui a plus donné que des boîtes et des croquettes ; elle n'a rien mangé pendant 10 jours, elle avait tellement faim qu'elle essayait de nous voler des gâteaux apéro dans la bouche ; et puis elle a fini par manger des croquettes, et finalement elle n'a plus voulu que ça ! En revanche, elle n'a jamais compris que les boîtes étaient de la nourriture, elle a toujours gratté autour pour les enterrer, telles des crottes :D

Elle n'est jamais sortie de l'appartement, mais c'était une grande chasseresse. Un jour, elle a bondi à la verticale et attrapé un oiseau qui volait trop près de la fenêtre. On a réussi à le lui faire lâcher et il est reparti un peu sonné, et elle était très déçue. Un autre jour, je l'ai déposée dans la baignoire et elle a réglé son compte à la monstrueuse araignée qui s'y promenait sans gêne.

Dans cette même baignoire, elle aimait s'assoir sur le bord pendant que je prenais un bain. En général, sa queue pendait et trempait dans la mousse, et elle ne s'apercevait de rien ! Un jour de grosse chaleur, on a voulu la baigner pour la rafraîchir, d'autant que les Maine Coon sont censés aimer l'eau. Quelle panique ! Elle s'est enfui, les pattes trempées, en me lacérant le dos.

L'arrivée d'un bébé, alors qu'elle était déjà un vieux chat, a été une dure épreuve. Le jour où on a déménagé, on l'avait enfermée dans une pièce pour qu'elle ne s'enfuit pas. Ma mère, repassant dans la journée, l'a laissée sortir. En allant la chercher le soir, Chéri l'a trouvée prostrée au milieu de l'appartement vide : elle s'est crue abandonnée :( Mais cet épisode a finalement été un choc salutaire, parce qu'elle a vu qu'elle faisait toujours partie de la famille puisqu'on revenait la chercher, et elle a fini par s'habituer à Maxi, malgré l'appartement plus petit et la coquinerie de ma fille, qui utilisait des outils (tube en carton comme armure, bâton à tête de cheval, ...) pour la taquiner sans se faire griffer. Elle a même été plutôt zen avec l'arrivée de Mini, surtout que le nouvel appartement était beaucoup plus grand ! Et Mini a très vite appris, notamment grâce à Maxi, à faire des caresses "tout doux" et des bisous, qu'elle avait l'air d'apprécier...

Depuis quelques mois, elle n'avait plus droit à de la nourriture trop riche, elle ne la supportait plus. Elle mangeait très peu, elle avait beaucoup maigri. Il y a trois jours, elle s'est arrêtée de manger, elle n'arrivait plus à grimper sur une chaise, elle restait allongée. Hier, elle a passé la journée sur le flanc à côté de son bol d'eau, à part un petit tour au salon vers midi. Alors, je l'ai caressée longtemps, je lui ai dit qu'elle avait été un bon chat, qu'elle nous avait rendus heureux, qu'on espérait qu'elle avait été heureuse aussi, qu'elle nous manquerait et serait toujours dans nos cœurs, mais qu'elle pouvait s'endormir maintenant... Une heure après, c'était fini...

rip

 

Posté par lunedavril à 23:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Requiescat in pace

    Oh Lune, j'en ai les larmes aux yeux :'(

    Quelle belle vie elle a eue, et quelle belle fin aussi! Elle doit terriblement vous manquer et elle me manquera aussi, elle était toujours si présente à travers toi sur les blogs

    Je vous embrasse tous très très fort et mes coquines vous envoient de gros calins à tous!

    Posté par Dr. CaSo, 11 juin 2012 à 01:14 | | Répondre
  • Je viens de lire votre billet. Vous m'avez fait pleurer surtout que j'ai une chatte exactement comme la vôtre. Elle s'appelle Fluffy, née en 2001. Elle demeure avec mon fils présentement et elle me manque beaucoup. Mais je sais qu'elle vieillie et qu'un jour trop proche, elle nous quitteras aussi.

    Merci de votre partage

    Amyah

    Posté par Amyah, 11 novembre 2012 à 21:14 | | Répondre
Nouveau commentaire